Les Remparts éliminés par Charlottetown

Les Remparts de Québec suite à leur victoire de 5-2 obtenu la veille contre Charlottetown provoquent la tenue de ce septième et ultime match.

L’émotion et l’engouement des spectateurs était même palpable lors de l’interprétation de l’hymne national.

Première période, Charlottetown ouvre le pointage par l’entremise de Pascal Aquin qui fait dévier une rondelle à l’embouchure du but alors qu’Antoine Samuel la cherchait. Mais cinquante-seconde plus tard, Andrew Coxhead ramasse la rondelle dans l’enclave et ramène tout le monde à la case départ.

Deuxième période, un but chanceux de Daniel Hardie alors qu’une rondelle lancée par Pier-Olivier Joseph déjoue successivement sur Pascal Laberge et le patin de ce même Hardie pour se frayer un chemin jusqu’au fond de la forteresse défendu par Samuel. Mais en avantage numérique Phillip Kurashev ramène le pointage à égalité avec un tir vif suit à une belle passe de Sam Dunn.

Troisième période, alors que la période ne faisait que commencer Pascal Aquin compte son deuxième du match avec seulement 28 secondes de jouer alors que les Remparts jouaient mollement en zone défensive. Cameron Askew creuse ensuite l’écart à 4-2 lors d’un 2 contre 1 avec l’ex-Rempart Derek Gentile. Charlottetown ajoute l’injure à l’insulte alors Sullivan Sparkes entouré de joueurs de Remparts porte le pointage 5-2. Pascal Aquin complète ensuite son tour du chapeau et fait le pitre en passant devant le banc des Remparts pour célébrer son but. Ces 4 buts de Charlottetown ont été comptés en seulement trois minutes et cinquante deux secondes et ont signifiés la fin de la soirée de travail ( et possiblement de la carrière junior) d’Antoine Samuel. Olivier Garneau donne ensuite un peu d’espoir au partisans des Remparts en comptant son troisième des présentes séries. Pascal Aquin anéanti tout les espoirs des Remparts en comptant son quatrième du match avec moins de dix minutes à faire au match. Le pointage était alors de 7-3. Aquin porte ensuite le pointage 8-3 alors que Philippe Boucher avait enlever Baribeau et voulait tenter le tout pour le tout. D’ailleurs, coach Boucher dans un geste délicat et respectueux envers Antoine Samuel renvoya celui-ci dans les buts alors qu’il n’y avait que 4 minutes à faire au match.

Medias sociaux

Défaite des Remparts en fusillade face à l’Armada

Trônant au sommet du classement de la LHJMQ,l’Armada de Blainville-Boisbriand est en visite au Centre Vidéotron en ce vendredi 2 mars pour y affronter les Remparts de Québec.

N’ayant rien à envier à leurs rivaux, les protégés de Philippe Boucher sont sur une excellente lancée de cinq victoires consécutives ainsi que d’une fiche de 8-2-0-0 à leurs dix derniers matchs.

Les 10 000 premiers partisans des Remparts recoivent pour ce match un verre « lumière de but » Budweiser et il n’a fallu que cinq minutes et cinquante sept secondes pour voir le verre scintillant. Suite à une belle passe d’Étienne Verrette, l’ailier Olivier Mathieu trompe la vigilance d’Émile Samson pour enfiler son huitième de la saison.

En deuxième période dans une montée rapide en zone des Remparts, le centre de 17 ans Luke Henman déjoue tout le monde et ramène les siens à égalité. C’est également son huitième de la saison.

Troisième période, Drake Batherson donne l’avance 2-1 à l’Armada grâce à son vingt-septième de la saison à 4:02. Mais en avantage numérique,Sam Dunn ramène tout le monde à la case départ avec son septième d’un tir flottant d’une rondelle qui avait des yeux.But compté moins de 4 minutes plus tard à 8:39.

Après une prolongation enlevante ou aucune des deux équipes n’a pu compter malgré un avantage numérique du coté de l’Armada et plusieurs chances du coté des Remparts on se dirige vers la fusillade.L’Armada plus opportuniste compte par l’entremise du nouveau joueur du Lightning,Alex Barré-Boulet ainsi que Drake Batherson. Du coté des Remparts,seulement Pascal Laberge a réussi à tromper la vigilance d’Etienne Moisan d’un beau tir du revers, alors que Matthew Boucher et Jesse Sutton n’ont pu capitaliser. Note vraiment désolante du coté des Remparts alors que le fougeux Mikael Robidoux qui revenait d’une abscence de 16 matchs suite à l’ablation de la rate se blesse au genou suite à un contact anodin dans un coin de patinoire. Saison malheureusement terminée pour le #18 des Remparts.

Prochain match à domicile des Remparts c’est mercredi le 14 mars alors que les Saguenéens seront les visiteurs. D’ici là, trois matchs sur la route pour les hommes de Philippe Boucher. À Shawinigan le 4 mars et ensuite un court voyage en Abitibi, soit à Rouyn-Noranda le 8 et à Val D’Or le 9.

Medias sociaux